AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Interview] Viva TV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
xPilingue
Human
avatar

Féminin Nombre de messages : 6214
Age : 24
Localisation : Nord.
Date d'inscription : 12/09/2007

MessageSujet: Re: [Interview] Viva TV   Ven 4 Sep 2009 - 22:30

Merci pour les vidéos Wink

Tom Baille dans la première partie xD
Donc oui il devait être vraiment fatigué ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
t0ki0-h0t3l-fùr-ïmm3r
Heilig
avatar

Féminin Nombre de messages : 3373
Age : 21
Localisation : Dijon (21)
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: [Interview] Viva TV   Sam 5 Sep 2009 - 0:18

Merci pour la trad & pour les vidéos
Wéé Tom complètement HS x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Interview] Viva TV   Sam 5 Sep 2009 - 0:34

Purée,Bill et son Und euhm......
J'aime trop trop trop!

Merci pour tout =)
Revenir en haut Aller en bas
Annelo
Durch den Monsun
avatar

Féminin Nombre de messages : 682
Age : 26
Localisation : Belgique mais non!! Tout simplement avec eux
Date d'inscription : 01/04/2008

MessageSujet: Re: [Interview] Viva TV   Sam 5 Sep 2009 - 16:26

il n y a pas de video sous titrée anglais de cette interview ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
emeraude661
Durch den Monsun
avatar

Féminin Nombre de messages : 747
Age : 26
Date d'inscription : 18/07/2007

MessageSujet: Re: [Interview] Viva TV   Sam 5 Sep 2009 - 16:50

Annelo a écrit:
il n y a pas de video sous titrée anglais de cette interview ?

Je vais chercher c'est possible Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annelo
Durch den Monsun
avatar

Féminin Nombre de messages : 682
Age : 26
Localisation : Belgique mais non!! Tout simplement avec eux
Date d'inscription : 01/04/2008

MessageSujet: Re: [Interview] Viva TV   Sam 5 Sep 2009 - 16:52

emeraude661 a écrit:
Annelo a écrit:
il n y a pas de video sous titrée anglais de cette interview ?

Je vais chercher c'est possible Wink

merci beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
emeraude661
Durch den Monsun
avatar

Féminin Nombre de messages : 747
Age : 26
Date d'inscription : 18/07/2007

MessageSujet: Re: [Interview] Viva TV   Sam 5 Sep 2009 - 17:17

Partie 2 : http://www.youtube.com/watch?v=NmSSNIqelak

Partie 3 : http://www.youtube.com/watch?v=w8dGh2_8Th4

Les traductions sont sur le côté en fait =) Je trouve pas pour le reste ...

Partie 5 : http://www.youtube.com/watch?v=FfxUm9BpknY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annelo
Durch den Monsun
avatar

Féminin Nombre de messages : 682
Age : 26
Localisation : Belgique mais non!! Tout simplement avec eux
Date d'inscription : 01/04/2008

MessageSujet: Re: [Interview] Viva TV   Sam 5 Sep 2009 - 17:30

sur le côté ??
il n y a rien comme traduc a coté ... bizarre ....
merci quand même Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
emeraude661
Durch den Monsun
avatar

Féminin Nombre de messages : 747
Age : 26
Date d'inscription : 18/07/2007

MessageSujet: Re: [Interview] Viva TV   Sam 5 Sep 2009 - 17:43

Partie 2 : Speaker: Theme Sience Fiction or Future, how do you imagine the future...do you have a vision?

Bill: I hope that we will still expierence a lot, also such technical stuff. I am totaly a Fan of this.
Tom: I want flying cars
Bill: Right...flying cars, even so robots who race through the area. That would be cool.
Tom: I absolutly want..
Georg: Beamen
Bil:
Yes absolutly beamen. Becaus we hate to fly..it always took a lot of
time. And if this will be invented sometime...i will be the first.
Tom: And of course i want to see aliens. I truely have lust to see aliens.
Bill: Oh yes..me too..absolutly ja...
Tom: Boah...Who of you had just farted?
Gustav: I do not
Georg: No..not me
Bill: I also do not

Speaker: It is always the same...nobody have done it. And what are you biggest fears about the future.

Bill: Sorry, once again?

Speaker: What are your biggest fears about the future?


Bill:
Fears...ähm..I think what may happen simultaneously, is the take over
by machines and the lack of interpersonal.That would be extremely
unfortunate. You have to be careful, that this does not happen.
That,
in any case we don't loose all these interpersonal matters. Not that
you go at some point in a shop and there is only a robot and you can't
talk to person any longer. This is of course something that could
happen and that would be really bad.
Tom: Although i would love
it, if everybody would have such a robot. A robot who do everything for
you. That would be great. But it always have also a negative side
Georg: Ja...then you'd be only in bed...but that would be great too
Tom: Yeah..that would be great.

Speaker:
Ok...i got it. Then..between the last and the new album a lot of things
happend to you. The international breakthrough..the success
worldwide...does this make the recording easier for you? Cause you
know, you have an international standing or is that more pressure?

Bill:
Of course there is some kind of pressure. In between you started to
scream and thought...oh shit...so many people are going to hear
this..you have to record this song now..and it will be aired in the
whole world and thousand of people are able to hear it. You get
excited. Of course, we tried to use it. We recorded in very cool
studios and were able to use the best and coolest technology and we
spent a lot of money on the production. These are the things, that you
try to use and we try to give us good times to produce a very good and
cool album. At least you have to push the fear beside..of course that
does not work completly. You have it in your thoughts..that a lot of
people will talk about it and most of them will hate it...
Tom: Yeah...the pressure has increased

Speaker:
Ok..that means...in the begining it was comfortable and easier for you,
because nobody knew you and there was no expectation?

Bill:
Ja..you are quiter..relaxed . You have no time-pressure. There is
nobody who say...ok...guys..now..come on..it is really time for a new
album..This time at least it was like..our record company had to grap
it out of our hands. We could not find a stop...to be so satisfied to
say...ok the song is finished. So it is necessary, that somebody step
up and tell you...ok...it is over...you have no chance to work on it
anymore. Otherwise you will never stopp recording..because you never
find the point to say..now it is perfect. Shortly before the company
want it...you start again to freak out. You want to knock it all and
rewrite everything...
Tom: At least we did it ourselves and gave
us a deadline. We told the company...ok..it is finished in october. So
we knew on our own..now we have to give it to the company

Speaker:
You have said yourself, that many people will hate it and turn it
down.. Ja..If you've been successful, you have also many critics. How
do you deal with negative critics?

Bill: Well. honestly it is
nothing new to us. Actualy it is some kind of game for us. Tom and i
are used to it since we've been 9 years old and moved to the village.
They were always people, who hated us. And we are absolutly aware of
it, that not everybody like the way how i am sitting right now in front
of the camera.
Tom: But you have to say...whether somebody
critizes us or the birds are whistling against the wind..pff...and
honestly we don't care about critics.
Bill: And honestly...we have
to thank those people, because they made us huge with it. It is much
better, people talk about it then if they show no interst and say
nothing. Actually, we often think it is funny and it push you forwards
rather than it prevent you. Of course as long there are still people,
who want to hear it...that is important

Speaker : And of
course it provide an indentification with the audience, if somebody
critizes you, that they say...hey...they don't deseve it..there are
also some kind of outsiders like me...they are one of us.

Bill: Ja..exactly...in any case

Partie 3 : R: But you had these spectulary performance...i believe at the VMA's...with the water

T and B: No...it was at the EMA's

R:
Yeah, EMA's. I have the feeling, that this was some kind of breaking
point in your carrier. Because many people, who did not have you on
their mind...suddenly said, wow what was this? Do you feel the
same...do you draw self-esteem from this day?

B: Well i have
to say..these are moments on the stage, even if people start to
boo...these are moments, from which you don't get nervous or
scared...you rather get more power .you really feel motivated to make a
good performance. The EMA's were a big deal for us. Of course we knew,
that it was going to rain on the stage...We had thought about it and
thought it out. We were excited about the reaction. But at least, we
are very satisfied with the performance and happy that it worked out
and proud of it. Of course this is a point in our carrier, you never
forget. This stays forever...and if i watch it or see
pictures...yeah..it was truely a cool performance.

R: Do you have the feeling, people from different countries spot on you in a different way than in Germany?

B:
Ja...in some way it looks like.. such strange people who hate us so
much and would love to kill us...they are in every country. It is
automatic...first Fan...first hater.

T. But...honestly you are
never completly aware of how people in different countries spot on you.
You only get a piece of it...even in Germany we don't know 100%.. we
only get a fraction from what people know about us.

B.
and...in some countries, we have been much older. In some
countries...Tom and I have been already 18 years old, when our first
single appeared. At that moment, for most of them...age does not play a
role anymore. They listen at once to the music and do not focus on the
age.. I believe...and i can understand...some have problems with the
age...because who really wants to admit, that you love music from 15
years old idiots. Nobody wants this..and you can understand it. So from
that point of view....it is different...but in every country there are
haters.

R: Well. for example in sweden...i have the
feeling...your T-Shirt have been rather sold in punk-stores in
difference to here...people seem to spot on you in a different way.

B: Ja...

T:
Ja..it varies from country to country... but as i said, we get only
little pieces of it.. At first..we don't speak the language from the
countries, where we are succesful...and we don't get what people write
about us...the reporting is always important...and everybody has a
different view...who knows what somebody write about us in an italian
newspaper...i have no clue

R: And where are the most hysterical fans?

T:
Well, you have to say it was throughout positiv. The cool thing
was...that we had already fans in every country. The fans made it
easier for us..to get the attention to be succesful. Because it is
truely difficult for a german band...It is indeed not the same, if you
are successful in France...that the Italians start also to report about
you. It is always the same...you start from scratch. Because the whole
record-companies and reporters always say...a german band...it is not
in our interest and they will never be successful. So our fans made it
easier for us...it did not matter which country we visted...from the
begining the fans were there and it has grown. From the begining there
were support. It was really everywhere very positiv

R: But you can not specify where the most hysterical fans are?

B:
No...i could not specify one country. In every country they have been
special moments, special expierences...when you think...wow..that was
bad..today it has been very tough

T: Where realy a hysterical
fan-reaction happend, was for example in mexico on the first day. We
went there, because we had a signing session ...

B. It is very
often a true surprise. You never think about the fact, that you could
be succesful in these countries. We have never been there, never
visited the country and then you arrive, get off the plane and suddenly
you see , thousands of people are waiting for you at the airport...or
you do your first perfomance ...and they are quite a lot of fans. You
never think about that...ok...in some way you knew it...but you never
expect it to be so huge. There are moments you realy get a surprise.
But in the end...you have such expierences in every country.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PasMoi
Heilig
avatar

Féminin Nombre de messages : 3228
Age : 40
Localisation : à 20 mn de LYON
Date d'inscription : 30/01/2008

MessageSujet: Re: [Interview] Viva TV   Mar 8 Sep 2009 - 11:52


Interview pour Viva TV.

Partie 3.
http://www.youtube.com/watch?v=DKksNek2Lmg

Viva : Vous avez joué une performance spectaculaire avec une cascade d'eau pour les VMA's.

Tom : C'était les EMA's.

Viva : Oh ok. Mais j'ai l'impression que cette performance était un genre de 'moment critique' dans votre carrière. Parce qu'il y avait beaucoup de gens qui ne vous connaissait pas encore, les mecs, et après ça, ils ont dit 'Qu'est ce que c'était que ça ?!' Le saviez vous et y a t'il toujours des effets depuis ce jour ?

Bill : J'avoue que quand on est sur scène et qu'on entend les gens crier 'Boooh', je n'ai jamais eu peur. En fait, c'est dans ces moments là que je me sens encouragé à faire mieux, pour que ces gens aiment aussi. Bien sûr, nous savions que les EMA's étaient un grand pari, alors nous avons arrangé le spectacle avec l'eau. Nous étions trop nerveux de la réaction des gens. Maintenant, nous sommes entièrement satisfaits avec la performance complète de ce jour. Nous en sommes vraiment fiers. C'est un jour de notre carrière que nous n'oublierons jamais. Maintenant, quand je regarde à nouveau ce concert, ou que je vois une photo, ça me rend heureux, c'était trop cool.

Viva : Pensez vous que les gens des pays étrangers voient “Tokio Hotel” d'une autre façon que les allemands ?

Bill : Oui, mais je dois dire que les gens fous qui nous détestent et veulent nous tuer sont dans tous les pays. Automatiquement, avec le premier fan apparait le premier haïsseur.
Tom : Mais on ne peut jamais vraiment savoir ce que les gens dans les autres pays pensent de nous. Même ici en Allemagne, nous ne savons pas vraiment.
Bill : Mais le fait est que dans les autres pays, nous étions beaucoup plus âgés qu'ici en Allemagne. Tom et moi avions déjà 18 ans. Les gens ne parlaient pas de notre âge, ils parlaient de notre musique en premier. Et ici notre âge était un petit problème, parce que qui aime dire qu'il aime une musique faite par des enfants de 15 ans ? Alors c'est une petite différence avec les autres pays, mais les anti et tout, nous en avons dans tous les pays.

Viva : Et en Suède, vous pouvez même acheter des tshirts de groupes dans des magasins punkrock.

Bill : Ouai !

Viva : Alors, c'est une différence avec l'Allemagne.

Tom : Oui, et c'est vraiment différent d'un pays à l'autre. Souvent nous en savons qu'un peu. Bien sûr, nous ne parlons pas la langue alors nous ne comprenons pas ce qui est écrit sur nous dans les médias. Tout le monde dit quelque chose de différent, et je n'ai aucune idée de ce que les gens disent en Italie maintenant.

Viva : Jusqu'où sont allées les plus folles réactions ?

Tom : La plupart des réactions étaient positives. La chose est cool est que dans tous les nouveaux pays où nous sommes allées, il y avait déjà quelques fans. Nos fans ont rendu le contact un peu plus facile avec toutes les compagnies d'enregistrement. Parce que c'est vraiment dur pour un groupe allemand normal, ce n'est pas parce que tu as du succès en France que les gens en Italie aime ta musique aussi. Dans tous les pays, nous devions commencer en ne partant de rien. Beaucoup de compagnies d'enregistrement pensaient 'Ah, un groupe allemand, c'est intéressant'. Donc en fait, les fans ont rendu ça beaucoup plus facile. Bien sûr, le nombre de fans grandit avec le temps dans tous les pays. Mais nous avions déjà depuis le début un grand support.

Viva : Mais vous ne pouvez pas dire dans quel pays sont les fans les plus fous ?

Bill : Non, il n'y a pas seulement un pays qui a les fans les plus fous. Tous les pays a une chose spéciale qui lui est propre. Bien sûr, il y a des jours où on pense 'Puta*n, c'était vraiment fou aujourd'hui'.

Traduction de Fraizii pour LoveTH-Music.


Interview pour Viva TV.

Partie 4.
http://www.youtube.com/watch?v=ZD-Pjv98NaU

Viva : Vous êtes observés de partout, vous être l'objet d'examens très poussés, vous êtes parfois obligés de signer 1000 autographes en très peu de temps, parfois, vous ne vous dites pas que tout ceci est trop important ?

Bill : Oui, ça arrive. Il y a des jours où l'on se dit qu'on a pas envie d'être devant les caméras, qu'on a pas envie de se montrer, et qu'on veut juste rester seul. Cela arrive parfois. Il y a certains mauvais jours où l'on est trop sous le contrôle du public. On ne peut aller nulle part. On ne peut avoir d'un coup envie d'une glace ou autre. Tout ce que nous faisons sur l'année est planifié, et il n'y a pas de trous pour les envies spontanées. Donc forcément, ça arrive de se dire « Je ne peux pas », ou « Je ne veux pas faire ça ». Mais alors, il arrive aussi que nous ayons envie de faire de la musique, de monter sur scène devant des milliers de fans. Il existe deux types de moments. Mais vraiment, parfois, on a envie d'envoyer tout le monde balader.

Viva : Avec-vous une stratégie pour faire face à la pression et au stress ? Comment vous faites ?

Bill : En fait, nous nous adressons à des gens qui nous connaissaient bien avant le début de notre carrière – nos amis, la famille, etc ... Les gens pour qui TH ne signifie rien, et on leur demande si nous sommes différents. C'est la seule chose que nous pouvons faire.
Tom : Et aussi, avec tout le stress chaque jour, on a besoin de cafés et de boissons énergétiques ...
Bill : Nous passons aussi beaucoup de temps avec nos chiens ...
Tom : Oui, c'est important.
Bill : Je ne peux pas imaginer ma vie sans mes chiens. Ils aident quand vous êtes stressés. Que l'on soit fatigué, énervé, ils ont toujours l'air de nous sourire, de nous aimer ...
Tom : Toujours.
Bill : Oui, toujours.

Viva : Vous les prenez aussi avec vous pendant les tournées ?

Tom : Oui, même si c'est difficile. Les avions ne sont pas top pour les animaux. Je pense que ce serait cool si les avions seraient un peu mieux aménagés pour les animaux.
Bill : Ça devrait vraiment se faire.
Tom : Il le faut. En outre, c'est dur de prendre l'avion avec de grands chiens. Avec les petits, c'est un peu mieux. Mais nous essayons de les prendre avec nous le plus possible.
Bill : Si on prend le tourbus, nous prenons un chien ... mais pas toujours quand nous prenons l'avion.

Viva : Vous avez quoi comme chiens ?

Bill : Deux grands chiens ...
Tom : Oui, deux grands, croisés doberman et labrador, et deux plus petits, des teckels.
Bill : Oui, d'ailleurs c'est étrange comme croisement. Les gens me demandent souvent : « Quoi ? Vous avez choisi ceux-ci au refuge ? » Le premier que l'on a eu, croisé Labrador, vient d'un abri en Allemagne ... Enfin, c'est tout de même assez étrange comme croisement !

Viva : Et qu'en faites-vous quand vous ne pouvez pas les emmener, au Mexique par exemple ?

Bill : Nous les laissons à nos parents. Nous avons un grand terrain, donc ils peuvent s'y dépenser. Je peux m'imaginer qu'un jour, nous aurons un élevage de 30 ou 40 chiens qui courraient partout dans notre jardin ...
Tom : Ouais ...

Viva : Et quand vous revenez du Mexique, de New York ou de Los Angeles, qu'est-ce qui est le plus étonnant à Magdebourg, que ressentez-vous ?

Bill : Eh bien, en ce moment-même, je suis un peu étonné ... Ça ne fait pas longtemps que nous sommes ici ...
Tom : Mais c'est toujours merveilleux de passer d'une grande capitale à un petit village. Nous voyons tellement de grandes métropoles, avec les aéroports, les grands immeubles, les hôtels ... Il y a une énorme différence quand vous êtes dans une grande ville et quand vous êtes dans une petite ville, parce que dans la petite ville, vous en voyez déjà moins.
Bill : Oui, si vous avez une journée de libre, vous ne pouvez pas voir grand-chose. Si je devais choisir un endroit pour vivre, ce ne serait pas Magdebourg ...
Georg : Moi je me vois bien y rester encore un moment ...
Bill : Georg et Gustav veulent encore vivre à Magdebourg et en profiter.

Viva : Qu'est-ce que vous aimez à Magdebourg ? Ce qui vous lie à la ville ?

Georg : Maintenant que nous avons grandi, il y a nos familles, nos amis ... mais avec Bill et Tom, c'est un peu différent, ils sont toujours en train de se déplacer d'un endroit à l'autre ...
Bill : Je ne suis jamais aussi à l'aise ... Tom et moi ne nous sentons jamais à la maison dans une autre ville. Je ne m'occupe pas des gens qui vivent autour de moi, mais plutôt de ma famille ... Partout où il y a des gens que j'aime, je me sens à la maison ...
Tom : Et nous ne voulons pas non plus oublier la belle architecture de Magdebourg ! (rires)

Viva : Je sais qu'il y a un zoo ...

Tom : Oui, il est pas mal ...
Georg : Le zoo ? Ils l'ont rouvert ?
Gustav : Oui, hier ...
Georg : C'est vrai ? Vous connaissez cet endroit ?
Tom : On pourrait faire un concert pour la réouverture ...
Georg : Dans le pavillon des singes par exemple.
Tom : Oui, dans le pavillon des singes ...
Bill : Ce serait génial !

Viva : Je pense que les singes vont être heureux ! A leur place en tout cas, je serais bien content !

Traduction de Hollywood pour A-TH.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/annepasmoi
PasMoi
Heilig
avatar

Féminin Nombre de messages : 3228
Age : 40
Localisation : à 20 mn de LYON
Date d'inscription : 30/01/2008

MessageSujet: Re: [Interview] Viva TV   Mar 8 Sep 2009 - 11:53

Spoiler:
 

Interview pour Viva TV.

Partie 5.
http://www.youtube.com/watch?v=YuuDY5CnUBw

Viva : C'est vrai que Jay-Z vous a invité à dîner ?

Tom : Ehm... Pour être honnête, je ne pense pas que ce soit Jay-Z qui a payé ...
Bill : Oui, je ne sais pas ...
Tom : Je me demande bien qui a payé ...
Bill : Il a été à l'un de nos concerts. Mais nous le savions à l'avance, même si c'était quelque chose de spontané de sa part, nous le savions déjà – mais peu de temps avant le début du concert. Et ensuite, nous sommes allés manger ensemble, mais je ne sais pas qui a invité qui.
Tom : Ça doit être la maison de disques.
Bill : Oui, je pense aussi.

Viva : Et dans ce genre de situation, vous vous voyez comme « égaux », ou alors vous avez tendance à vous sentir « inférieurs » ?

Bill : Je n'y pense même pas. On est peut-être un peu nerveux avant. Mais finalement, la chose qui compte c'est d'avoir une conversation normale. Je ne veux vraiment pas y penser. Quand je pense aux nombres de disques vendus par chacun ... je m'efforce de chasser ça de mon esprit.

Viva : Et parmi tous les gens que vous avez rencontrés, est-ce que vous pouvez dire lequel vous a le plus impressionnés ?

Georg : Pour moi, la personne la plus impressionnante qui soit est Tom.
Tom : Bien sûr, c'est normal ... Personnellement, j'ai pensé que Jay-Z était quelqu'un de pas mal.
Bill : Oui ...
Tom : Il y a aussi l'idole caché de Georg, David Hasselhoff.
Georg : Oui, mais ...
Tom : Il n'a toujours pas eu l'occasion de le rencontrer. D'ailleurs, toutes les rencontres sont toujours éphémères ... Comme aux EMA ou aux VMA, il y a tout le monde, de Britney Spears à ... Enfin, il y a tout le monde quoi. Mais au final, vous vous voyez juste dans un couloir, vous vous dites bonjour, vous discutez pendant quelques instants, et il n'y a pas de véritable conversation. Donc c'est difficile à dire, mais le dîner avec Jay-Z a été très agréable.

Viva : Tant mieux ! Alors comme ça, vous souhaitez rencontrer David Hasselhoff. Et qui d'autre ?

Tom : J'aimerais bien rencontrer Jessica Alba.
Georg : Ah bon ? C'est nouveau ...
Bill : Je ne sais pas trop ... Ah si, Steven Tyler !
Tom : Oui, j'aimerais bien rencontrer le groupe Aerosmith.
Bill : Ouais, Aerosmith.
Gustav : Moi, j'aimerais bien voir Steve Jobs.

Viva : Pour changer par rapport au domaine musical ?

Gustav : Euh ... J'aimerais bien qu'il me raconte un peu son histoire.

Viva : Ok, Steve Jobs. Et y a-t-il quelqu'un que vous voudriez punir ?

Tom : Ah ... Oui, il y en aurait quelques uns ...
Georg : Quelques uns ...
Tom : Mais nous ne pouvons pas en parler ici.
Bill : Ce n'est pas une personne connue je crois.
Tom : Il y en a une qui est célèbre, mais ...
Bill : Ah oui ? Dis !
Tom : Non, non, je ne peux pas le dire ici ... Mais certains sont ...
Georg : spéciaux.
Tom : Mais je ne peux pas avouer ça ici.

Viva : Aucun homme politique ou autre ?

Tom : Un homme politique ?
Georg : Entre autres, oui ...
Tom : Lequel ?
Bill : Oui, lequel ?
Tom : Pour moi, les politiciens ne sont pas très importants.
Georg : Pour moi non plus. Mais certains méritent quand même d'être punis.

Viva : Des journalistes ?

Bill : Oh, oui !
Tom : Oui, il y avait un couple de journalistes là ...
Georg : Je ne pense même pas aux journalistes.
Tom : Il y avait un couple de journalistes, mais nous les avons juste laissés ... Je crois qu'il existe des situations où on peut leur gueuler dessus, mais là ...
Bill : Certains ont juré qu'ils seraient gentils.
Tom : Certains journalistes l'ont fait oui. Mais il y en a d'autres qui voudraient dire des choses ... mais qui finalement abandonnent. Ils essayent habituellement d'être gentils.

Viva : Ça doit venir de leur bonne éducation ...

Bill et Tom : Oui, sûrement.
Tom : Je pense que nous sommes des gens très sympathiques, non ?
Georg : On l'est parfois trop.
Tom : Oui. Nous avons des collègues qui ne sont pas si gentils.

Viva : Je confirme. Et parmi toutes vos récompenses, lesquelles se distinguent des autres ?

Bill : Je pense que le VMA est très spécial. C'est l'un des prix dont nous sommes le plus fiers. C'était un moment que j'attendais chaque jour – mais nous ne nous y attendions vraiment pas. Ce fut une vraie surprise que nous n'oublierons jamais.
Tom : C'est la même chose avec tous les VIVA ou MTV Awards.
Bill : Oui ?
Tom : Et les Comet aussi ... On en a combien ?
Bill : Beaucoup !
Georg : 8 ? Ou 9 ?
Tom : 9, 10, 11 ? Les Comet sont quand même nos premières récompenses. C'était notre premier prix. Nous le considérons donc comme quelque chose de très spécial ... Tout comme les prix VIVA et MTV ... Mais en général, quand il y a un grand évènement tels les VMA ou les EMA, on est toujours heureux d'y aller.

Viva : Et un prix que vous aimeriez gagner ?

Tom : Ehm ... Un Grammy !
Bill : Oui, un Grammy ! C'est ridicule, mais au final tout le monde le veut, c'est un objectif que l'on atteindra peut-être dans un futur très lointain ...

Viva : Pourquoi pas un Oscar ?

Bill : Oh, un Oscar serait génial !
Georg : Dans la catégorie meilleure BO !
Bill et Tom : Tout à fait.

Viva : Et à qui aimeriez-vous décerner un prix ? Et quel prix ce serait ?

Bill : A qui donner un prix ...
Tom : Moi je donnerais un prix à Bill pour « Femme la moins sexy ».
Bill : Ah ouais ? Je crois que je l'ai déjà eu une fois !
Tom : C'est vrai ? J'aurais voulu t'en donner un moi-même.
Bill : Ok, c'est sympa.
Tom : Et puis ...
Georg : Un prix pour ma mère !
Tom : Pour ... ?
Georg : « La meilleur maman » !
Bill : Après un bon repas ?
Georg : Oui !

Viva : Qu'est-ce qu'on pourrait vous donner pour vous rendre heureux ?

Bill : Un long sommeil. Et mon propre lit. Si j'avais pu, j'aurais pris le mien et je l'aurais emmené partout avec moi, parce que c'est un vrai luxe. Dormir dans VOTRE lit et pendant longtemps ... C'est dur, je me réveille toujours à cause de mon réveil. Même quand je me couche à minuit pour me lever à 16 heures, c'est le réveil qui me fait sortir du lit. Je pense que si je ne règle pas mon réveil, je ne sors pas du lit.
Georg : Ce serait terrible. Imaginez qu'on l'oublie ...
Tom : Je déteste les réveils !
Bill : Donc oui, j'aimerais MON lit, et un long sommeil.
Georg : Pareil.

Viva : Une question importante : quel est votre but pour le nouvel album ?

Bill : Au fond, nous voulons faire une tournée mondiale. Faire le tour du monde est pour nous un rêve.
Tom : Aller à Tokyo ...
Bill : Exactement. Si tout ceci arrive, alors nous serons plus qu'heureux.
Tom : Et pareil avec les récompenses. Si ça continue comme avant, ce serait génial ! Tout s'est passé mieux que nous ne l'espérions. Mais le rêve, c'est vraiment Tokyo.

Viva : Vous avez un objectif à long terme ?

Tom : Oui, faire dix albums plus réussis les uns que les autres. Mais pour le moment, nous adorerions jouer à Tokyo et faire le tour du monde.

Traduction de Hollywood pour A-TH
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/annepasmoi
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Interview] Viva TV   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Interview] Viva TV
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [Interview] Viva.de [Sept.09]
» Interview fred schneider
» [Interview] Tokio Hotel réponds aux questions d'NRJ.de
» [Vidéo ] interview With Gustav Schäfer - Drummer Of Tokio Hotel!
» [Interview] Radio Energy : 11 1/2 questions avec Tokio Hotel !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tokio Hotel | Forum Officiel Francophone :: Tokio Hotel - Médias :: Vidéos :: Interviews-
Sauter vers: