AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [interview] Wickert trifft Kaulitz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [interview] Wickert trifft Kaulitz   Lun 31 Déc 2012 - 13:42



Traduction• Les valeurs créent les valeurs : Wickert rencontre... Bill Kaulitz

Berlin est vraiment la ville où je préférerais vivre. Car Berlin est pour moi une métropole. De quoi se constitue une métropole ? Une métropole, c’est avant tout l'internationalité et je trouve que les villes brisées sont belles, dans la brisure d'une ville pousse quelque chose de nouveau. Est-ce qu'il y a des gens qui viennent ici et qui se disent « Ici, on veut essayer quelque chose » ? Il y a des personnes de toutes les nationalités qui viennent ici car ils trouvent un espace de liberté et parce qu'il y a ici quelque chose que les autres villes n'ont pas. Je trouve la biographie de ce jeune homme très captivante car il s'est créé une identité propre très jeune. Et il a simplement dit « Je veux être différent des autres même si les autres me harcèlent moralement pour ça ». Et je trouve ça passionnant.

Bill : Quand Wickert a écrit dans le Tagesthemen, je devais avoir 16 ou 17 ans je crois. Bien sûr, ce n'était pas quelque chose que je regardais mais c'était une notion importante pour ma génération. Tout le monde la connaît, elle a eu un rôle important. On sent qu'il était vraiment derrière les thèmes qu'il présentait, que ce n'était pas juste un présentateur de JT quelconque qui raconte je ne sais quoi, mais plutôt qu'on pouvait vraiment comprendre ce qu'il disait sans avoir le sentiment d'être montré du doigt. Même ma famille a été conquise et était très troublée quand je leur ai dit que j'allais rencontrer Ulrich Wickert. Je suis très heureux de le rencontrer. Cet hôtel, c'est l'hôtel où nous descendons tout le temps quand nous sommes en Allemagne, un peu comme une maison.

Wickert : Vous avez habité pendant trois mois dans cet hôtel après votre opération ?

Bill : C'est ça. Ça faisait longtemps que je n'étais pas descendu ici alors quand je suis revenu ils ont été super gentils et m'ont donné une chambre personnelle et quand je suis rentré dans la chambre, je ne m'y sentais pas bien alors ils m'en ont donné une autre. C'était vraiment une des phases les plus angoissantes et stressantes de notre carrière parce que j'avais perdu ma voix et je m'étais fait opérer c'était vraiment compliqué parce qu'on ne savait pas ce qui allait se passer.

Wickert : Qu'est ce qu'il s'était passé avec ta voix ?

Bill : J'avais des kystes sur les cordes vocales qui s'étaient presque rejoint, du coup je devais vraiment forcer pour sortir les sons jusqu'à ce que je perde ma voix.

Wickert : Mais alors tu as fait comment pour communiquer ? Tu as écrit sur des feuilles ?

Bill : Oui, c'est ça, j'avais une feuille ! Et bien sûr mon frère m'a aidé car nous sommes jumeaux alors il suffisait qu'il me regarde pour savoir ce que j'allais dire. C'était vraiment bien, il a été un peu ma voix à l'époque.

Wickert : Du coup, c'est le partenaire idéal ?

Bill : Absolument ! Oui, je veux dire, c'est un partenaire et un partenariat qui de toute façon aura toujours une place dans ma vie.

Wickert : Avez-vous l'impression qu'il y a le fort et le faible entre vous deux ou alors est-ce que l'un est comme ça et l'autre autrement ?

Bill : Je pense qu'on se complète totalement. Nous avons chacun nos faiblesses mais par exemple, notre énergie ou quand l'un est de mauvaise humeur ou va mal, l'autre le reprend et l'encourage.

Bill : C'est un studio très célèbre, où des albums très connus ont été produit comme par exemple David Bowie, des gens très célèbres ont enregistré ici.

Wickert : Une question que je me suis posé, c'est que chacun a son identité. L'identité se construit en fonction de comment on grandit et avec la langue, à travers ce qu'on entend, par la famille aussi. Tu as commencé à créer ta propre identité à l'âge de 8 ou 9 ans. Comment c'est possible ?

Bill : Alors Tom et moi avons grandi de manière totalement identique jusqu'à 6 ou 7 ans, on portait les mêmes habits, des pulls où nos prénoms étaient écrit dessus afin que les profs puissent nous différencier. Et après, nos intérêts se sont complètement différenciés. Musicalement aussi ! Tom écoute de la musique très différente de ce que j'écoute. Et on s'est développés dans des directions très différentes, peut-être parce qu'en tant que jumeaux, on a toujours été pris en considération en tant que jumeaux. Les gens ne nous appelaient pas par nos prénoms, on était « les jumeaux » et je crois qu’inconsciemment, on a essayé de grandir totalement différemment et de créer notre propre personnalité et c'est beaucoup passé par notre apparence. Bien sûr, on est passé par beaucoup de phases différentes mais elles étaient toujours très extrêmes chez nous. Il avait un look très extrême, j'avais un look très extrême et à nous deux, forcément, on se faisait énormément remarquer. Et ça n'a pas été facile. Depuis que je suis jeune, c'est important pour moi d'être libre, j'ai toujours eu un rebelle en moi et je l'ai encore aujourd'hui ; il veut s'exprimer et il veut être libre. Pour moi la liberté, c'est vraiment ce que j'ai de plus important.

Wickert : Le mot « liberté » est à mes yeux un concept incroyable mais tu t'es déjà rebellé car tu pensais que tu n'avais pas cette liberté.

Bill : J'étais traité de manière inéquitable. J'ai toujours cherché la voix difficile. On a toujours discuté à mon sujet, j'ai toujours eu mon avis et tant que je n'enfreignais pas la loi, je pensais que c'était bon pour tout le monde. Mais on avait de très gros problèmes à l'école. Ma scolarité a été l'horreur absolue, j'ai vraiment détesté y aller tous les matins. Quand je regarde en arrière, je me dis que, ouais, je me suis quand même vraiment compliqué la vie. Mais plus les gens se battaient contre mon apparence « Non, il ne peut pas venir à l'école avec les yeux maquillés en noir, c'est pas possible, et Tom ne peut pas amener sa guitare etc », plus on a... plus je maquillais mes yeux le lendemain, plus j'exagérais ma coiffure... ouais, on a pas pris le chemin le plus facile. Mais j'avais toujours des bonnes notes à l'école, toujours pour moi-même évidemment, et je voulais aussi être traité comme tous les autres.

Wickert : Quand quelqu'un me déçois, peu importe pourquoi, je me dis il est comme ça et je n'ai rien à faire avec lui. Parfois, je suis très radical mais peut-être que je fais ça pour me protéger.

Bill : Oui, je crois qu'on cherche des gens qui ont les mêmes valeurs que nous et même quand on croit au premier abord que ça pourrait marcher, il faut du temps pour qu'on voit les choses de la même façon. Dans les questions de relation, comme au travail avec les partenaires. Je pense que c'est pareil. Mais tant qu'on a des gens qui nous haïssent et en même temps des gens qui nous aiment, on ne sait pas ce qui est le mieux. Je pense que quand on a des attentes et qu'on les formule, qu'on communique et que après une liberté irradie, que certains n'osent peut-être pas avoir, l'amour et la haine sont très proches l'un de l'autre. J'ai le sentiment que, tant que ça sera comme ça, tout va bien et que l'on fait ça bien aussi. Je me suis toujours senti plus à l'aise à penser qu'il y a des gens qui ne t'aiment pas et qui ont quelque chose contre toi car à la fin de la journée.

(Traduction par Maryne Bernard pour Tokio Hotel : Le journal des fans.)
Revenir en haut Aller en bas
Wilhelminameister
Übers Ende der Welt


Féminin Nombre de messages : 1025
Age : 28
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 08/09/2009

MessageSujet: Re: [interview] Wickert trifft Kaulitz   Mer 2 Jan 2013 - 21:05

Merci £va. Cela fait un moment que j'ai vu la vidéo sur le FCO allemand. Mais comme je ne suis pas foutue de transférer des documents d'un site à un autre. J'étais frustrée de ne pas la faire partager.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cindy*
Schrei
avatar

Féminin Nombre de messages : 494
Age : 23
Localisation : 42
Date d'inscription : 25/12/2010

MessageSujet: Re: [interview] Wickert trifft Kaulitz   Sam 12 Jan 2013 - 0:30

Merci beaucoup pour la vidéo Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
billaddict
Schrei
avatar

Féminin Nombre de messages : 355
Age : 30
Localisation : France
Date d'inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: [interview] Wickert trifft Kaulitz   Jeu 17 Jan 2013 - 12:51

Merci pour la video !!!!

Bill est magnifique il ressemble a un ange !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [interview] Wickert trifft Kaulitz   

Revenir en haut Aller en bas
 
[interview] Wickert trifft Kaulitz
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Interview] Bill Kaulitz pour Stern magazine
» [video] Vogue: Interview avec Bill Kaulitz et Tom Kaulitz
» [Photos&...] Délires photographiques
» [Video] Bill Kaulitz Exclusive Interview ; Dsquared – 12.04.10
» [@] Agression Tom Kaulitz : interview des 4 harceleuses des Tokio Hotel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tokio Hotel | Forum Officiel Francophone :: Tokio Hotel - Médias :: Vidéos :: Interviews-
Sauter vers: